En ce moment. Opéra Numéric

Au départ, la musique m’a donnée les moyens de suivre l’épopée des gammes musicales. De tout ce nombre et de sa complexité, l’interprétation informatique s’est avérée très utile. Car en terme d’écriture, l’ordinateur est un écrivain bien plus rapide lorsqu’il devient calculateur. À l’époque des premiers pas dans la définition algorithmique des gammes, il y eut une belle part d’oeuvres manuscrites (celles qui forgent le sourire intérieur). Tout ceci aidant, la programmation gammologique a été réussie. D’un autre genre de bonheur quantique, où les nombres qualifiés supportent des précisions…

Le code Python qui collabore a cet envol des nombres à relatives communes, grâce à la logique introspective du « code quantum » des nombres. Le moteur est alimenté par le gain de temps, le moyen résultant, et de la compatibilité numérique. C’est ainsi que peu à peu le code s’enrichit en précisions, faisant une nouvelle vision sur l’activité des nombres et en fonction de leurs particularités.

@suivre

Il y a eu deux modifications (« w >= u – 6 » et « w5 > 1 »)

Car les nombres ne réagissent pas de la même manière avec les communs.

Préparation document nphysic_7a.py