Tous les articles par toumic

Université gammologique, _expérience humaine. Unité chronique, _quantité inconnue. Une quantique, _harmonie musicale. Un atome, _tout possible.

L’harmonie de la musique

Avant d’être théorique la musique à toujours été chantée, c’est sans instrument musical qu’elle a commencée. Lors d’une synthèse sonore, le chant est un soliste parmi ces musiciens instrumentistes. La parole humaine est harmonique, et elle est particulièrement métaphysique :::

Du fait, que la personnalité humaine toniquement, est créatrice en réalités logiques. Qu’elle englobe une nature étrangère à la volonté humaine, un monde physique pris en otage par des convictions de survie.

La musique est un art parfait, qui exprime de la matière sonore. Elle est composée de plusieurs consciences, dont, le langage des mots chantés. Pour situer la musicalité de l’histoire, il faut connaitre certaines consciences fondamentales. L’harmonie musicale naturelle est liée aux sons de l’univers, ce qui constitue notre monde physique. L’évolution naturelle de la musicalité du vivant et la créativité humaine…

Finalement, un monde superflu métaphysique statique. Créant des harmonies nouvelles et différentes, qui ont parfois seulement besoin de se limiter.

Les notes musicales forment des sonorités calculées, dans un espace échelonné par une quantique musicale. La théorie de la musique est une composition harmonique :

Qu’elle soit en port-série ou en barre-parallèle, l’harmonie est une régularité. La gammologie dit ; que l’enharmonie des gammes musicales dans leurs échelles quantiques,,, matérialise un tempérament quantique fondamentalement général et donc harmonique statique???

 Tout un complexe gammologique a haute-définition, en l’évidence d’une fabrication harmonique. Un ensemble homogène ayant des nombreuses particularités, ainsi que les relations chroniques entre tous les cas présents. Quelques exemples de cas :

  • La gammologie majeure de la gamme naturelle
Les gammes musicales
  • Les tempéraments harmoniques et diatoniques
L'unité du temps
  • La masse tétracordique des gammes
Les corps solides

Un pas de plus

aVz « TOUR DE SABLE »

Aussi simple qu’un amalgame d’objets pesants superposés, d’une forme polymorphe évoluant sous sa propre pression. et l’idéalisme contraint. La rencontre du désir et du pouvoir est une réalité, il y a  là deux sujets distincts pouvant se rencontrer. Deux entités inégales, car le pouvoir maîtrise le désir.

Si le pouvoir voudrait nous voler, il devrait le faire légalement, mais la politique est un autre sujet de conversation. 

Pour rester fondamental, il est recommandé de ne pas donner le pouvoir au pouvoir. De laisser le désir exprimer son désir, pour qu’il regarde évoluer son possible désir de VIVRE. Dans le monde réel qui dispose d’un large choix culturel,,, une valeur naturelle aux liens harmoniques. Il est fondamentalement inconstant le fondement fondamental, puisqu’il est harmonique et donc variable.

Le sujet harmonique est complexe, et à ce moment il a affaire à nous, il n’est pas isolé. Si un cri pouvait choquer un spectre harmonique, ou bien une fragmentation harmonique. Pourrait-il choquer l’harmonique fondamentale originale ? Il est imaginable de réaliser un rêve, dans l’univers animé des rêves. L’existence du rêve est démontrée, il fait partie des faits réels qui font les références. Quand on dit que l’harmonie est compliquée, c’est qu’elle l’est vraiment.

L’unité harmonique est comme une fondamentale originale.

D’un autre côté, on peut faire ce qu’on veut. Et même ne rien faire, autrement le pouvoir aime faire des choses, sinon qu’il ne serve qu’à quelques pas de riens.

BON MORAL

H1

Le résultat harmonique

Pour mieux comprendre la situation, il ne faut pas oublier que la définition du mot « harmonique » correspond à un assemblage d’harmonies. Soit, le résultat dépend de la valeur de l’enjeu du courant harmonique. Si bien, qu’il représente une génération de plusieurs sujets d’harmonie. Dont la masse tonique est relative à la distance entre les sujets, où plus ils sont proches du phénomène tonique de l’histoire. Et, plus ils sont distants, moins on distingue la présence harmonique.

L’intervalle idéal du sujet H1.

La variabilité harmonique de la force tonique dépend de la valeur logique de ce concert. Cette logique est estimée par son aspect chronologique, à l’image de la gamme diatonique qui va naturellement décrire des modulations. Où des harmonies relatives, ou bien les logiques diatoniques… .

La nature humaine évolue grâce à sa logique harmonique. De ce qu’elle croit en sa logique, pour finaliser une structure complexe qui est un sujet logique relatif à compliquer. Pour citer quelques logiques d’actualité (algèbre, dessin, musique,,, .). La pérennité de certaines « harmonies » à relativités/variabilités humaines, dans un univers d’amusements en jeux d’activités métaphysiques. En perpétuelle évolution, positivement logique. Possiblement métalogique, aux croisements des super conducteurs logiques. Le contexte super logique multiplie les connections entre les données, qu’elles soient du même tempérament ou pas. Là où le temps de vie de la donnée dépend, de sa popularité humaine (off course). Quoique, j’ai la joie d’être rassuré par la logique musicale.

La musique est harmonique ./   (,,, au sujet H1)

La morale du chœur harmonique a sonorité logique, et la constitution gammique de son œuvre offre un univers de gammes chronologiques. Simplement, à savoir 7 notes naturelles modulantes dans un espace de 12 unités, à comprendre l’échelle de l’octave. La chronologie de la gamme naturelle compose une infinité harmonique, une infinité de quantifications indéréglables.

Ce que je trouve, vous le trouvez aussi. Chacun d’entre nous trouve le même résultat, ou même relatif à ce complexe initial. Une manière artistique de comprendre les complexes, par le développement du sujet entier. Selon des méthodes de traduction humaine, téléporter le sujet de son monde quantique vers l’autre monde des lecteurs. Pour qu’ils puissent connaitre à l’aide d’un langage graphique, comment expliquer ce qu’il y a dans le monde des probabilités musicales.

Quelques boules en termes carrés = sujet H1

FIN